Son acquisition par notre association remonte au 22 décembre 2000.

Il a été offert par le carrossier Heuliez Bus après une reprise sur la vente de bus neufs à la CTM (Compagnie des Transports Méditerranéens) de Cannes-La-Bocca.

Cette société assurait à l’époque la desserte de Mandelieu-La-Napoule à l’aide d’un autobus à gabarit réduit ainsi que la ligne 9 (Cannes gare SNCF - Ranguin) sur le réseau Bus Azur de Cannes.

vanhool f314 1

Le Van Hool/Fiat F 314/3 n° 32 le 28 novembre 1987 en service sur la ligne 4, p ici au départ de l’hôtel de ville de Cannes. © F. Giana

Un peu d’histoire

Immatriculé 1793 SR 06 le 30 octobre 1975, il portera le numéro de parc 32 à la Société des Transports Urbains de Cannes (STUC).

Au total, la STUC a fait l’acquisition de six gabarits réduits Fiat type F 314/3 carrossés par Van Hool. Ils seront numérotés 30 à 34 (1975 à 1977) puis 37 (04/1980).En parallèle des F314/3, la STUC a acheté trois gabarits réduits Unic, carrossés par Amiot sur châssis Fiat 315, dont la dénomination est Unic Amiot 316.Le sigle IVECO apparaît sur la calandre, celui de cette nouvelle société internationale, née en 1975, suite au regroupement des activités poids-lourds de Fiat, d'une part et des firmes OM, UNIC, Lancia, et Magirus-Deutz de l’autre.L'Unic 316 est en fait un produit d'origine Magirus sur lequel le moteur refroidi par air a été remplacé par une motorisation italienne refroidie par eau (Fiat).

Répertoriés sous les numéros 35, 36 et 80, ils sont immatriculés en janvier 1979 pour les deux premiers et février 1979 pour le 80.

Sur un châssis Magirus et un moteur Fiat, le carrossier français Amiot propose un gabarit réduit siglé Iveco. Voici le n° 36, partant de l’hôtel de ville de Cannes, le 11 février 1989 sur la ligne 4. © F. Giana

vanhool f314 2

vanhool f314 3

Le 23 juillet 1981, l’autobus à gabarit réduit Renault/Gruau P70U n° 90 est en service sur la ligne 6bis à l’hôtel de ville de Cannes © Claude Druon

Toujours dans sa recherche d’autobus à gabarit réduit, la STUC se lance dans le modèle P70U : une carrosserie Gruau qui reprend des éléments du PR100, montée sur un châssis de camion Renault PJP 11. Deux unités portant les numéros 90 et 91 sont acquises en décembre 1980. Mais début 1984, ne donnant pas satisfaction à la STUC, ils seront repris par R.V.I. en échange de 2 PR100-R.

Enfin, la STUC mettra en service de juillet 1981 à mars 1983 onze gabarits réduits Van Hool AU 138 numérotés 01 à 03 et 81 à 88.

Ce parc important de gabarits réduits circulait sur les lignes 1, 4, 6, 6bis, 7, 8 et 11 du réseau cannois dans les années 80.

vanhool f314 4

L’autobus à gabarit réduit Van Hool AU 138 n° 87 quitte l’hôtel de ville de Cannes pour le Palm Beach le 5 août 1987 en ligne 8. © F. Giana

Le 32 après sa carrière à la STUC

Le ᐦ32ᐦ sera affecté, tout comme son frère aîné n° 31, au service urbain de Mandelieu-La-Napoule, exploité par la CTM, filiale interurbaine de la STUC. Sur fond blanc, il portera la même livrée mais les deux bandes bleues seront remplacées par du vert gazon et du jaune mimosa apparaîtra entre ces deux bandes (couleurs présentes dans le blason de cette ville).

vanhool f314 5

Le 28 novembre 1987, le Van Hool/Fiat F 314/3 ex STUC n° 31 relie le quartier de Capitou à La Napoule, ici au centre de Mandelieu, avenue de Cannes. © F. Giana

Le 32 loué aux TN à Nice !

La société des transports urbains de Nice (TN) a besoin d’un autobus à gabarit pour équiper la ligne 25 (station centrale TN – aire Saint-Michel) qu’elle partage à partir du 28 janvier 1988 avec les Rapides Côte-d’Azur.Ces derniers desservent, une fois par heure, le village de Falicon, par prolongation du parcours au-delà de l’aire Saint-Michel, à l’aide d’un minibus.Faisant partie du même groupe de transport (Mariage), les TN font appel à la STUC pour leur louer un véhicule. Le 32 sera ainsi choisi et équipé en conséquence pour les besoins de son séjour niçois : les bandes vertes sont recouvertes d’adhésifs aux deux tons de vert TN, un film de girouette équipé des destinations niçoises fait son apparition à l’avant, la billettique niçoise est installée à bord.

vanhool f314 6

Escapade furtive du Van Hool/Fiat F 314/3 n° 32 de Cannes à Nice, début 1988, pour équiper la ligne 25 des TN. Ici, de passage à la clinique des Sources (Rimiez) le 28 janvier 1988. © F. Giana

Et le 28 janvier 1988, le 32 entre en service sous le numéro 905 (la série 900 accueille d’ordinaire les véhicule de service et de démonstration aux TN). Il circulera sur la ligne 25 jusqu’au 2 mars 1988.A cette date, il sera remplacé par un Van Hool AU 138 de démonstration n° 909 en attendant la livraison en juin 1988 de trois AU 138 neufs numéros 45 à 47 aux TN. 

Après quinze ans de bons et loyaux services, il quittera le macadam sur la pointe des pieds. Repris par Heuliez avec son frère n° 31, ils sont tous deux déclarés détruits en préfecture des Alpes-Maritimes qui récupère les cartes grises. Cela faisait partie du contrat entre Heuliez et la CTM.Conduits tous les deux chez un démolisseur de poids-lourds à Mougins, le 31 sera dépouillé de pièces détachées par une équipe technique des TCA en décembre 2000. Puis il sera démoli et incinéré.Le 32 recueillera les pièces prélevées sur le 31 et sera déplacé au gré des disponibilités de parking sur Mougins. Il sera ensuite logé au dépôt de notre Vice-Président, Gérard Bernaud, à Rocheville où il aura l’occasion d’être déplacé régulièrement en lieu privé.

vanhool f314 7

Sous les ronces et les jets de pierres, notre ᐦ32ᐦ survit tant bien que mal, de 2006 à 2020, garé à Grasse dans la propriété de G. Bernaud, en attendant des jours meilleurs… © G. Bernaud

Le 7 octobre 2006, il est muté de Rocheville à la propriété de G. Bernaud à Grasse. Garé en bordure derrière une clôture, il subira l’assaut des vandales du quartier avec la démolition du pare-brise et le bris d’une vitre de la porte arrière. Le mal est guérissable, sachant que dans les pièces récupérées sur le 31 se trouvent le pare-brise et du vitrage.La végétation l’envahit en partie et le ᐦ32ᐦ n’est plus démarré régulièrement.

Les TCA ne l’oublient pas tout à fait puisqu’ils viendront prélever, sous ses baguettes aluminium, les couleurs réelles et authentiques des autobus de la S.T.U.C., déterminées à l’aide de plusieurs nuanciers. C’était en 2017, lorsqu’il a été question de repeindre notre PR100MI ex Castres de 1981 aux anciennes couleurs de Cannes.

Son renouveau en 2020 après 20 ans de sommeil

Gérard Bernaud, ayant vendu sa propriété de Grasse, doit laisser place nette en partant. En quatorze années, la nature a repris ses droits, recouvrant la moitié du bus.L’oxydation a bloqué certaines pièces mécaniques, sans parler des écureuils qui avaient nichés dans les coffres de commande des portes ! Après confection d’un œil de remorquage, le 32 est tracté par l’imposant 4x4 de G. Bernaud pour sa sortie du roncier.A partir de début juin 2020, de très nombreux essais de remise en fonction du circuit de gasoil ont lieu. La tâche est ardue car tout est grippé !L’hypothèse de son transfert en remorquage est envisagée. Mais cette solution pose de gros problèmes techniques et son coût avoisinant les 3000 € fait qu’elle est abandonnée !Le 32 est donc condamné à devoir se déplacer par ses propres moyens.Force est de constater que la crémaillère de la pompe à gasoil est grippée et que seul un déblocage en atelier solutionnera le problème. C’est un ami mécanicien en retraite de G. Bernaud qui fera le démontage puis la repose de la pompe, celle-ci étant dégrippée par un atelier spécialisé à Vallauris ! Après remontage de la pompe, le moteur tourne rond comme une montre suisse !En septembre 2020, plusieurs heures de manœuvres avant-arrière sont nécessaires avec les freins serrés pour ᐦdérouillerᐦ les tambours et s’assurer de leur efficacité, d’autant que le transfert commence par une descente vertigineuse suivie d’un virage à 87 degrés…Le mardi 22 septembre 2020, le 32 est transféré, sous la pluie, entre deux dépanneuses, jusqu’à Saint-Vallier-de-Thiey dans la propriété de G. Bernaud.

Le transfert s'est effectué avec une élingue souple entre le camion en tête du convoi et le bus. Ce dernier fonctionnait normalement car le tracteur n'était pas assez puissant pour le remorquer.C'était donc une simulation de remorquage mais qui permettait d'être en règle administrativement et pour l'assurance...

 

vanhool f314 8

Encadré par deux dépanneuses, le 32 quitte Grasse pour ᐦgrimperᐦ à Saint-Vallier-de-Thiey le 22 septembre 2020. © G. Bernaud 

vanhool f314 9  

< Une fois arrivé à la campagne, le ᐦ32ᐦ côtoie notre Berliet Grand Raid de 1965 ex TANP n° 5, également recueilli par notre Vice-Président le 2 mars 2019. Deux témoins de l’histoire azuréenne des transports en commun sortis après respectivement 20 et 30 ans de sommeil, réunis par les TCA. © G. Bernaud

 

La remise en état de fonctionner et le transfert jusqu’à Saint-Vallier-de-Thiey auront malgré tout généré quasiment 1000 Euros de dépenses, entièrement assumées par Gérard Bernaud. Qu’il soit vivement remercié pour sa ténacité à vouloir redonner vie à cet autobus, parce qu’il le loge mais aussi pour son importante contribution financière.


L’éternel débat entre la passion et la raison…

 vanhool f314 10

Séance photo le 12 octobre 2020 dans la propriété de G. Bernaud à Saint-Vallier-de-Thiey, au-dessus de Grasse, avec notre gabarit réduit Van Hool/Fiat F 314/3 ex Cannes n° 32 qui a besoin de soins et d’un sérieux nettoyage. L’appel est lancé ! © G. Bernaud